Annonces

> 2019

Conseil des ressources humaines du secteur culturel

Bienvenue au
Bulletin du CRHSC
Mars/Avril 2019


Vous trouverez :

 

Participation au CRHSC pour 2019 – Nouveaux membres et renouvellements !

Si cela n’est pas déjà fait – Vous pouvez renouveler votre membriété au CRHSC dès maintenant !

Si vous n’êtes pas membre, que vous appréciez le travail unique que fait le CRHSC pour le secteur et au sein du secteur et que vous voulez vous joindre à notre réseau très actif, vous pouvez le faire aujourd’hui même !

Votre voix et votre engagement font la force du CRHSC !

Si vous renouvelez avant le 31 mars 2019, vous recevrez la toute dernière version de la Trousse à outils pour la gestion des ressources humaines en PDF (une valeur de 199,99 $), qui comprend un nouvel outil : « Le harcèlement et la violence en milieu de travail ».

Milieux de travail respectueux dans les arts – Un an plus tard

Nous terminons la première année du projet Milieu de travail respectueux dans les arts. Le secteur s’est montré solidaire du projet et de ses cibles ambitieuses – des outils et des ressources sont mis en place sous la direction du comité de coordination et des groupes de travail du secteur (LIEN). Les mentalités commencent à changer à mesure que les artistes, les travailleuses et travailleurs culturels, les employeurs et les membres des conseils d’administration s’engagent à rejeter le harcèlement et à affirmer que les milieux de travail respectueux sont la norme dans le secteur.

Voici un aperçu des outils et des ressources qui sont déjà disponibles ou qui le seront bientôt :

  • Le harcèlement et la violence en milieu de travail - un outil de ressources humaines qui fait partie de la Trousse à outils pour la gestion des ressources humaines du CRHSC (LIEN) – publié en septembre 2018 dans le but d’aider les employeurs, dont les membres des conseils d’administrations des organismes culturels, à élaborer une politique et des procédures sur le harcèlement en milieu de travail.
  • Guides de référence rapide, un pour chaque province et territoire, pour expliquer en quoi consiste la conformité aux lois provinciales et territoriales en matière de harcèlement. Ces guides complètent les webinaires sur la législation – en anglais et en français, pour chaque province et territoire – Actuellement en production.
  • Ressources de formation sur le harcèlement en milieu de travail – Une pour les employeurs et une pour les travailleuses et travailleurs culturels – À être lancées en mars et comprenant des exemples pratiques et des meilleures pratiques pour gérer les incidents de harcèlement.
  • Un rapport sur Les mécanismes de dénonciation et d’enquête sur le harcèlement en milieu de travail dans les arts : recherches et analyses sur les mécanismes de dénonciation pour les victimes de harcèlement dans les arts et sur les mécanismes d’enquête pour les employeurs qui doivent gérer le harcèlement dans leur milieu de travail. Dix recommandations qui proposent des moyens d’assurer le suivi pratique du rapport.
  • milieuxdetravailartsrespectueux.ca – Le site qui abrite ces outils et ces ressources et qui devient de plus en plus « le site » à consulter pour trouver des renseignements et des ressources sur le harcèlement en milieu de travail dans le monde des arts.

Et sur le Code de conduite….

Nous discutons présentement de la création d’un code de conduite. Est-ce que cela devrait ou pourrait être un document unique pour les arts de la scène que les autres organismes adopteraient – comme l’ont fait les industries de la création (readthecode.ca), comme l’a adopté l’industrie de la musique ou comme celui auquel le secteur culturel s’est engagé ? Ou, étant donné la grande diversité des arts de la scène, est-ce possible d’avoir un code de conduite unique, fort et efficace qui soit interdisciplinaire, valable pour l’ensemble du pays et applicable à tous les environnements ? Devrions-nous plutôt nous concentrer sur un bon processus de collaboration, nécessaire pour élaborer un code de conduite en milieu de travail, qui inclurait l’employeur et les travailleuses et travailleurs ? Voici les questions que doivent se poser les membres du comité de coordination de Milieux de travail respectueux dans les arts. Quoi qu’ils décident, après la réunion du début d’avril, les organismes des arts de la scène seront heureux de diffuser les textes et les formulations qui pourront être adoptés ou adaptés pour élaborer un code de conduite.

Allons de l’avant….

La Phase 2 de Milieux de travail respectueux dans les arts débutera en avril. Le CRHSC organise une formation des formateurs, en anglais et en français, pour que les formatrices et formateurs choisis puissent concevoir des ateliers sur le harcèlement avec de l’encadrement et une formation de la part de professionnels des ressources humaines. Ils se baseront sur les outils et les ressources disponibles sur le site Web de Milieux de travail respectueux dans les arts. Grâce à l’encadrement sur la conception et la présentation des ateliers sur le harcèlement qu’ils auront reçu, ces formateurs deviendront une sorte « d’équipe d’intervention tactique » sur la gestion du harcèlement en milieu de travail dans le domaine des arts. Au cours de la prochaine année, ils animeront des ateliers pilotes un peu partout au pays et diffuseront cette information cruciale dans le secteur afin de donner aux travailleuses et travailleurs culturels et aux employeurs les moyens de s’attaquer au harcèlement et de bâtir des milieux de travail respectueux.

Les groupes de discussion sur l’IMT en tournée au pays

Labour Market Study

Afin de compléter la mine d’information recueillie lors de l’enquête IMT sur la main-d’œuvre de la culture (environ 2 000 répondants – merci à tous ceux et celles qui ont répondu au questionnaire), l’’équipe du projet IMT : Grégoire Gagnon, le gestionnaire du projet, Ieashia Minott, l’agente de communication et Greg Hermus, l’analyste du Conference Board ont rencontré des employeurs et des travailleuses et travailleurs culturels de l’ensemble du secteur dans onze villes. Ils ont écouté leurs histoires, donné l’heure juste sur les statistiques et réfléchi aux tendances et aux enjeux de l’avenir. Il y aura encore quelques entrevues individuelles pour compléter le rapport sur la main-d’œuvre de la culture.

Jusqu’à maintenant, les groupes de discussion ont clairement indiqué que le système actuel de collecte de données sur la main-d’œuvre – composée en très grande partie de travailleuses et travailleurs autonomes – est une méthode inadéquate pour décrire et comprendre pleinement la réalité du travail dans le secteur culturel.

« (Le) paradigme du modèle d’emploi continu
ne s’applique pas. »

« En tant qu’artistes, nous sommes toujours en transition, nous changeons continuellement de forme. »

Pendant que les consultants continuent de recueillir et d’analyser l’information et les témoignages reçus, nous travaillerons en étroite collaboration avec le Conference Board pour présenter un rapport qui correspondra réellement aux réalités de la main-d’œuvre culturelle.

L’ébauche du rapport IMT sera révisée par les membres du  comité de direction et du comité aviseur au cours du mois de juin.

Talent to Lead (T2L) gathers its cohorts

Bien que nous soyons pleinement engagés dans la troisième cohorte du programme Talent de leader qui met l’accent sur les leaders en émergence provenant des communautés autochtones, de la diversité culturelle et des minorités de langues officielles, les gestionnaires de projet du CRHSC, Annalee Adair et Lise Labine, organisent en mars des rencontres régionales des participants des cohortes 1, 2 et 3, à Montréal, Edmonton, Vancouver et Toronto.

L’un des objectifs clés de ces rencontres, est de réunir les participants afin de créer un réseau de pairs pour ces leaders en émergence. Nous avons été désolés de ne pas pouvoir organiser de réunions en personne lors des deux premières années du programme, mais cette fois, nous avons l’occasion de réunir les participantes et participants des trois cohortes par région. Ces rencontres permettront également aux leaders du programme de suivre une importante formation sur le harcèlement et sur l’établissement de milieux de travail respectueux – des enjeux dont ils auront sans aucun doute à traiter dans leurs nouveaux rôles de leadership.

De plus, les rencontres régionales seront également des forums de discussion sur les problèmes urgents que les participantes et participants de Talent de leader s’attendent à rencontrer, particulièrement dans le cadre du grand mandat de la diversité et de l’inclusion qui devient rapidement un modus operandi pour les organismes culturels et la programmation dans l’ensemble du pays.

Grâce au panel de discussion interactive avec des leaders culturels d’expérience provenant de partout au pays, de discussions en petits groupes, d’une vidéo de formation sur le harcèlement et d’un webinaire sur les milieux de travail respectueux, les participantes et participants de Talent de leader pourront acquérir de nouvelles connaissances sur la nature des changements et des défis à venir et, ainsi, de se préparer en conséquence.

Le CRHSC documentera ces rencontres régionales et les apprentissages seront intégrés dans un rapport - Talent de leader : de gestionnaire à mi-carrière à leader culturel, qui donnera un aperçu des enjeux auxquels feront face les leaders en émergence en 2020.

« Merci au CRHSC pour tout ce bon travail.
Nous l’apprécions grandement ! »

Dr. Ron Burnett,
C.M., OBC, Chevalier de l'ordre des arts et des lettres, RCA
Président et vice-chancelier, EMERITUS. 
Emily Carr University of Art and Design

Un rapport du CAPET en provenance de SaskCulture

SaskCultureLors de notre dernière conférence du CAPET, SaskCulture nous a transmis de l’information sur son travail avec le Nonprofit Lifecycles Institute qui pourrait intéresser plusieurs de nos membres.

« Le Nonprofit Lifecycles Institute est une communauté d’organismes sans but lucratif, de fondations, de consultants et d’universitaires qui comprennent la relation directe entre la capacité de fonctionnement d’un organisme sans but lucratif et la capacité de livrer efficacement les services et les programmes définis dans leur mission ».

Suivez ce lien pour en savoir davantage sur l’expérience des cycles de vie des organismes sans but lucratif de SaskCulture.

JCT, une histoire à succès - « Pour nous, cela a complètement changé la donne. »

En 2015, Kris Kinsey était stagiaire du programme JCT. Cette année, à la fin de février nous l’avons rencontré ainsi qu’un jeune stagiaire de Bentway Conservancy. Que s’est-il passé pendant ces cinq ans ?

Kris a obtenu un emploi au TIFF, diplômé, fier de son succès et de son expérience de stage, il a encouragé son nouvel employeur à faire une demande au programme JCT pour une carrière vouée au patrimoine afin d’offrir la même chance à d’autres jeunes travailleuses et travailleurs culturels. L’équipe du TIFF a fait preuve d’enthousiasme et formé de nouvelles personnes qui sont passées par les cycles intenses du TIFF. Les jeunes travailleuses et travailleurs culturels en émergence ont eu un avant-goût de ce que peut être une carrière dans le secteur culturel (et potentiellement de s’y lancer). Kris s’est ensuite orienté vers une nouvelle carrière fort intéressante à Toronto – et une fois encore, il a encouragé son employeur (Bentway Conservancy) à demander du financement de stage au programme JCT pour une carrière vouée au patrimoine.

Notre rencontre avec Kris et son stagiaire boucle la boucle. Je peux dire que nous avons une nouvelle recrue dans le monde de la culture. Et je peux dire aussi que Bentway Conservancy, grâce à sa programmation artistique de pointe, est aussi sur une très bonne voie.

De la ministre du Revenu national

La ministre du Revenu national réagit au rapport du Groupe de consultation sur les activités politiques des organismes de bienfaisance

Chers partenaires,

L’honorable Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national, a réagi au Rapport du groupe de travail sur les activités politiques des organismes de bienfaisance.

Sa réponse fait suite à l’adoption de la loi qui modifie les règles touchant les activités politiques des organismes de bienfaisance. Ces changements avaient été inclus dans le Projet de loi C-86, intitulé Loi no 2 d’exécution du budget de 2018, qui a reçu la sanction royale le 13 décembre 2018.

Ces changements autorisent explicitement les organismes de bienfaisance à participer pleinement et sans restriction aux activités relatives au dialogue sur les politiques publiques et à leur élaboration, pourvu qu’elles soient menées à l’appui d’une fin de bienfaisance énoncée et qu’elles ne soutiennent pas un parti politique ou un candidat à une charge publique, ni ne s’y opposent, que ce soit directement ou indirectement.

Le communiqué de la ministre souligne ce que fait l’Agence du revenu du Canada (ARC) pour mettre en place les recommandations du rapport du panel d’experts. La Direction des organismes de bienfaisance de l’ARC entend, notamment :

  • établir des lignes directrices sur la politique administrative pour expliquer comment elle administrera les nouvelles règles;
  • redémarrer les séances d’information sur les organismes de bienfaisance dans l’ensemble du Canada;
  • diriger un nouveau comité consultatif permanent sur le secteur des organismes de bienfaisance.

……….

Tony Manconi
Directeur général
Direction des organismes de bienfaisance
Agence du revenu du Canada

TravailenCulture.ca – Le centre d'emploi pan-canadien du secteur culturel

Offres d'emploi les plus récentes

Titre Organisation Ville, Province
Directeur(trice) général(e) Dollard Centre for the Arts Dollard-des-Ormeaux, Quebec
Managing Director Dollard Centre for the Arts Dollard-des-Ormeaux, Quebec
Direction adjointe Association des théâtres francophones du Canada (ATFC) Ottawa, Ontario
Senior Development Officer MacLaren Art Centre Barrie, Ontario
Direction générale de la Place des Arts du Grand Sudbury Place des Arts du Grand Grand Sudbury, Ontario

Et les membres du CRHSC bénéficient d'un rabais de 25 p. 100
sur les affichages d'emplois !

N'oubliez pas… L'équipe est là pour vous!


Membre de type Organisation Plus en vedette

CulturePlus

Le conseil des ressources humaines en culture du Nouveau-Brunswick (CulturePlus) est un organisme à but non-lucratif, bilingue, voué à renforcer la vitalité des ressources humaines du secteur culturel du Nouveau-Brunswick par l'entremise du développement professionnel et de la formation continue.

Directrice générale : Susan Annis

Gestionnaires de projets :

Lucie D'Aoust (Des milieux de travail respectueux dans les arts et JCT)
Annalee Adair (Le talent de leader)
Lise Labine (Le talent de leader – Volet francophone)
Grégoire Gagnon (Étude IMT sur la main-d’œuvre de la culture)

Agente de communications : Ieashia Minotte

Agente des finances : Erma Barnett

Webmestre : Michael Lechasseur

Vous trouverez la liste des membres du conseil d'administration du CRHSC sur le site Web du Conseil.

Joignez-nous
FacebookTwitter

 

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC)
201 - 251, rue Bank, Ottawa (Ontario)  K2P 1X3
Tél. 613-562-1535   Téléc. 613-562-2982